Quand les paroles de mort veulent détruire votre foi

Jésus s’était frayé un chemin parmi la foule pour secourir une petite fille de douze ans, mourante. À côté de lui se tenait Jaïrus, le père de la fillette. Puis, arriva un messager et la sentence tomba : « Ta fille est morte, ne dérange plus le Maître » (Marc 5:35-36). Quelle tragédie ! Pourtant Jaïrus était plein d’espoir après avoir trouvé Jésus. À ces mots, son courage a dû s’effondrer et ses yeux brillants de foi s’assombrir de chagrin.

 

Il a dû également se poser une multitude de questions : « Pourquoi Dieu n’a-t-il pas répondu à mes supplications ? Pourquoi a-t-il permis que je perde ma petite fille, alors que je l’ai servi toute ma vie ? À quoi bon lui rester fidèle ? Pourquoi mettre ma confiance en lui si c’est pour être abandonné alors que je lui ai exprimé mon désarroi ? Pourquoi le maître me déçoit-il ? Je me jette à ses pieds, plein d’espoir et c’est trop tard ! Oui, à quoi bon importuner le Maître, il n’a pas le temps pour moi alors qu’il le prend pour tant d’autres ! »

 

Si vous êtes sur le point d’abandonner, réalisez que le Seigneur ne vous abandonne pas. Si vous perdez confiance en lui, Jésus ne perd pas confiance en vous. Lui n’écoute pas les messagers de malheur. Sa vue est différente de la vôtre. Là où vous voyez le péché, lui voit le pardon. Où vous voyez la maladie, Jésus voit la guérison. Où vous voyez des captifs de la dépression et de l’angoisse, Jésus voit la délivrance et la paix. Où vous voyez l’échec, Jésus voit la victoire. Où vous voyez le désespoir, Jésus voit l’espoir.

 

Le Seigneur encouragea ce père de famille à ne pas craindre mais à croire seulement. Avancez avec le Seigneur. Si Dieu est avec vous, qui sera contre vous ? Aucun messager de malheur ni aucune arme forgée contre vous ne pourront prospérer. Faites confiance à votre Seigneur.

 

Extrait du livre « SAISIS LA VIE » : http://www.patricemartorano.com/boutique/saisis-la-vie/

 

Patrice Martorano