Ne soyez pas des assassins de la grâce

« Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes (…) annulant ainsi la parole de Dieu par votre tradition, que vous avez établie. » Marc 7.7-13

 

Ah, la grâce ! Quel beau sujet, n’est-ce pas ? Cependant, combien de croyants ont voulu l’assassiner ? En lisant les Évangiles, nous voyons Jésus communiquer la miséricorde. Une chose mettait le Seigneur en colère, les traditions et principes humains qui étouffaient la loi et la grâce de Dieu.

 

Bien-aimés, prenez garde que vos principes établis, tels des dogmes, n’annulent la grâce divine. Dernièrement, je lisais un livre de Charles Swindoll, il disait ceci : « Un jour, un nouveau sauvé (quelqu’un qui venait d’accepter Jésus dans sa vie) demanda à une personne qu’il respectait beaucoup : Que dois-je faire pour plaire à Dieu ? Et la personne lui répondit : Les vêtements de couleur, tout d’abord. Débarrassez votre garde-robe de tout ce qui n’est pas blanc. Arrêtez de dormir sur un oreiller mou. Puis, vous ne pouvez pas, si vous voulez vraiment obéir à Christ, prendre des bains chauds ou raser votre barbe. Se raser, c’est aller contre celui qui nous a créés, c’est essayer d’améliorer son œuvre. Puis elle continua par dire : Cette réponse vous semble-t-elle absurde ? »

 

Cher lecteur, il est ridicule de faire une liste de ce que vous croyez acceptable, en l’imposant aux autres. Prenez garde de ne pas mélanger principes personnels et principes divins. Car si vous le faites, tôt ou tard, vous deviendrez un assassin de la grâce.

 

Au contraire, communiquez la Parole de Dieu afin que ceux qui sont désespérés puissent retrouver l’espoir et que ceux qui se sont éloignés de la grâce de Dieu puissent revenir dans ses parvis.

 

Patrice Martorano