Même maintenant…

« Même maintenant, je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, il te l’accordera » (Jean 11.22).

Lazare, Marthe et Marie composaient une famille aimée et appréciée du Seigneur. Régulièrement, Jésus se rendait chez eux à Béthanie pour se reposer. Néanmoins, cette famille fut frappée par un drame : Lazare mourut. Cela n’est pas nouveau de voir certaines personnes, aimées de Christ, tomber malade ; les dysfonctionnements corporels nous rappellent notre faiblesse, ils manifestent aussi souvent la grâce de Dieu à l’égard de son peuple.

Pourtant, ils firent chercher Jésus assez tôt, alors que Lazare était encore vivant. Sauf que Jésus prit son temps et attendit deux jours avant de se mettre en mouvement vers ces âmes en souffrance. Lorsqu’il arriva à Béthanie, Marthe lui dit : « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort, cependant même maintenant, je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, il te l’accordera » (Jean 11.21-22).

Quelle foi ! Marthe savait que « même maintenant » alors qu’humainement tout est fini (la mort avait été prononcée et Lazare mis au tombeau), le Seigneur n’avait pas encore dit son dernier mot. Et la fin de l’histoire lui donna raison car son frère ressuscita.

Aujourd’hui, comme Marthe, pouvez-vous considérer votre situation et dire : Même maintenant je sais que tu es capable d’agir, me donner un travail, guérir mon enfant, m’ouvrir la porte des études, me donner un époux, un enfant, la paix dont j’ai besoin, la délivrance sur mon péché… Croyez-vous cela ? C’est dans ce texte plein de foi et d’espérance que Jésus dit : « Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ».

Jésus accorde toujours sa grâce, même si elle semble parfois tarder. Quand l’œuvre de délivrance est différée, qu’elle soit matérielle ou spirituelle, publique ou personnelle, elle s’accomplit toujours au temps marqué par le Seigneur ! Oui, même maintenant il est capable d’agir.

Patrice Martorano