Jésus sait…

« Lors donc qu’il eut appris que Lazare était malade, il resta deux jours encore dans le lieu où il était » (Jean 11.6).

Lazare était gravement malade, il se mourait. Complètement abattues, ses sœurs firent chercher Jésus. Elles lui révélèrent la situation, puis lui rappelèrent que Lazare n’était pas un homme comme les autres mais celui qu’il aimait. Lorsque le Seigneur apprit la maladie de Lazare, il apaisa ceux qui se faisaient du souci en leur disant de manière explicite que le but n’était pas la mort de son ami mais la gloire de Dieu. Bizarrement, il ne partit pas au secours de son ami mais décida de rester deux jours de plus dans le lieu où il était… Pourquoi ? Car Jésus connaissait la fin de l’histoire et la manière dont Lazare reviendrait à la vie. L’assurance de Jésus concernant la résurrection de Lazare n’avait d’équivalent que l’incompréhension de ceux qui s’attendaient à son aide. Le terme du récit lui donna raison, la gloire de Dieu fut révélée.

L’assurance de Jésus dans cette histoire est époustouflante. Alors que tous sont inquiets, rongés par l’inquiétude, lui demeure tranquille car il sait… Oui il sait ! Il connaît la fin de toute chose.

Vous courez de droite et de gauche, vous avez l’impression que le Seigneur vous a oublié, qu’il n’interviendra jamais en votre faveur. Vous dîtes : « Mais pourquoi est-il si long, j’ai prié, et il ne vient pas, pire j’ai l’impression qu’il me néglige dans mon épreuve… » Le Seigneur ne vous a pas délaissé car vous êtes gravé sur la paume de ses mains. Même si vos parents vous abandonneraient, lui restera attaché à vous.

Lui seul connaît les temps et les circonstances, faîtes-lui confiance. En son temps il agira.